Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par Résistons le Lun 3 Sep 2012 - 14:26

Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?



Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par Bob Volte le Lun 3 Sep 2012 - 14:28

Pardon ?

_________________
"Le plus grand soin d'un bon gouvernement devrait être d'habituer peu à peu les peuples à se passer de lui".

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par Bob Volte le Lun 3 Sep 2012 - 14:45

J'avoue que sans le lien je ne comprenais pas cette question Smile

_________________
"Le plus grand soin d'un bon gouvernement devrait être d'habituer peu à peu les peuples à se passer de lui".

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par Chantra Chantrapa le Lun 3 Sep 2012 - 18:03

Peut-on critiquer les Juifs sans être accusé de racisme ?

Et peut-on critiquer la notion même d'"antisémitisme" qui est raciste en soi puisque qu'elle distingue un peuple d'autres peuples ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par JeH Lou le Mar 4 Sep 2012 - 9:43

Certes, il y a des gens qui sont à connaître au moins pour ce qu'ils sont, mais de là a en faire des stars systems, je dis non.
Il y a nombre de personnes inconnues et aussi intéressantes que ce Mr BLH dans la population, et le problème est que l'on parle toujours des mêmes, ils prennent toute la place, ce qui empêche de faire connaissance avec ces inconnus, tout aussi brillants intellectuellement.
Dans la question de ce topic, il y a derrière le rôle des médias qui est à critiquer ...
et du coup, le résultat du matraquage médiatique sur quelques uns au détriment d'une richesse intellectuelle, qui pourrait ouvrir les esprits et les comportements au lieu de les focaliser, les manipuler.

_________________
JeH Lou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par gargamel_79 le Mer 5 Sep 2012 - 6:55

Bhl ne dit pas que des conneries. Ce n'est pas le philosophe du siècle, mais on ne peut balayer sa pensée d'un revers de manche.

Par contre je n'aurai pas le même discours sur ses positions politiques...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par JeH Lou le Mer 5 Sep 2012 - 9:19

C'est bien ce que je dis : à vouloir trop people-iser ces personnages, ils se permettent ensuite de penser que leur parole peut devenir une référence dans tous les domaines, politique, économique, sociale ...
Chacun peut avoir un avis, prendre la parole, mais pas plus qu'une personne lambda sur des sujets généraux, juste parce qu'il est célèbre dans un domaine.
Le fait est que les médias ont pris l'habitude d'aller demander l'avis des people sur n'importe quel sujet, ça réconforte leur ego, ça fait croire qu'ils sont compétents en tout, ça fait vendre "le personnage", ... mais comme dis plus haut, ça empêche d'autres de s'exprimer.
J'ai découvert/rencontré des personnes très pointues dans leur domaine, qui ont fait leurs preuves, mais qui ne passent jamais à la TV, ou dans les journaux.
Pourquoi ?
Ils restent dans l'ombre, journalistes et professions des médias sont si paresseux, ils trouvent vite dans les stars (tous domaines), la matière à alimenter leurs colonnes à la une pour des débats, des antagonismes, ... à attirer l'intérêt du lectorat/audimat, et les amener à croire que c'est une généralité, tout le monde doit penser comme ...
Méthode qui n'ouvre pas sur la richesse intellectuelle du pays, mais au contraire tend à la singulariser, à l'unifier, la figer.
Il est pourtant bien prouvé que plus il y a d'échange entre les pensées, plus on aboutit à une vision gigantesque de ce que peut être la pensée, et du coup, la tolérance envers toute pensée, même si elle vient d'un boulanger ou d'un BHL ou d'un juif autre que BHL.
Je vois que vous vous référer souvent à des penseurs, théologiens, philosophes, ... du passé. Notre évolution a pu se faire grâce à ces personnes, mais chaque génération a ajouté à cette liste d'autres novateurs de la pensée. Où sont ceux du début du troisième millénaire ??? Les gens comme BHL n'en sont pas, ils sont du 20 ème siècle. Pouvez-vous me donner des noms connus par le public (tous domaines, même mathématiciens, physiciens, ....), médiatisés, qui émergent aujourd'hui et qui ont moins de 40 ans ?
Je serai ravie de faire leur connaissance !
Je ne réponds pas vraiment à la question, (portant sur la tolérance religieuse) car il y a assez de questions posées sur les religions, ce qui m'étonne un peu. Même le texte de Jaurès mis ici extrait texte Jaurès parle de morale religieuse, de sainteté ...
Est-ce que ce point de nos cultures mondiales posent encore des problèmes à une génération tournée vers le futur, pourquoi ne pas aussi parler de la même importance de la santé. Croire et être en bonne santé sont des éléments tout aussi vitaux de la vie de l'être humain. Un enfant a besoin de croire, un adulte aussi, c'est une forme de sécurité affective, liée à ses "affects". Si l'homme/femme ne peuvent plus croire, que reste-il ? ma croyance d'aujourd'hui, n'est pas la même qu'hier, ... aujourd'hui, je crois que je peux participer à rendre le futur meilleur, mais aucun dieu ne m'y oblige (même si à une époque, j'enseignais le catéchisme), c'est juste un objectif que je me donne pour continuer à vivre. Les religions devraient servir à ça, pas à se quereller pour savoir si mon dieu est meilleur que le tien, s'il est tolérant ou libertaire, là ce n'est pas du dieu que l'on parle, c'est l'homme/la femme qui voit son dieu comme ça, une sorte de transfert. Et comme les hommes/femmes ont cet vilaine manie de vouloir posséder les autres, imposer leur vision au lieu de la partager, et bien voilà que naissent les sectes, les catéchismes, les doctrines, les guerres de religions, les intolérances, ...
Croire, c'est tout simplement une forme de penser ! mais s'il vous plaît, n'y mettez pas de religion !!!
Je parlais du 3ème siècle, le siècle ternaire, et dans "ternaire", on y trouve "éternité", le chiffre 3 et le mot éternité sont assez symboliques pour qu'un changement puisse advenir, et il n'adviendra que lorsque nous aurons compris cette trinité de l'éternité !!! n'y voyez aucune référence à une religion nouvelle ou ancienne, ce n'est que ma vision et celle de quelques ami(e)s ...
Et si éternité il doit y avoir, c'est à mon sens, celle de la Terre (et celle de l'espèce humaine en même temps): allons nous la sauver ou allons nous continuer à la détruire ? et nous ratons cette éternité de la Terre ...

_________________
JeH Lou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par Benoît Montfort le Ven 7 Sep 2012 - 8:08

Dans "le testament de Dieu", BHL commet quelques erreurs factuelles que .Pierre Vidal Naquet relève. Dans le nouvel Obs, BHL déclare :

« Pierre Vidal-Naquet vient, peut-être, d’inventer un genre inédit dans la République des Lettres : le rapport de police philosophique »

A l'heure actuelle, quand Pascal Boniface critique son activité politico-journalistique, BHL invente un néologisme "le bonifascisme"

A mon sens, il serait préférable de répondre aux objections qui lui sont faites plutôt que de donner dans l’attaque à la personne.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on critiquer BHL sans être qualifié d'antisémite ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum