Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par Benoît Montfort le Mar 18 Sep 2012 - 6:44

Hello,

C'est une maison du 19ème siècle de l'époque du drap d'Elbeuf. Elle est tout en briques . Elle contient un poêle alsacien ce qui la date de 1871-72. Elle comporte 1 partie du 17ème siècle à pans de bois.

Elle es dotée d'une isolation intérieure de chaque mur de façade. Elle est chauffée au bois.

Comment la rendre neutre et combien ça coûte ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par Résistons le Mar 18 Sep 2012 - 7:18

Que veut dire "rendre neutre"?

(Le bricoleur du 29 février qui lit un sujet bricolage...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par Benoît Montfort le Mer 19 Sep 2012 - 7:20

Je ne sais si tu as entendu parler de "maisons passives" ?

Dans mon idée, de ce que j'ai compris en écoutant la radio, c'est l'état juste avant. Parce que dans ce que j'ai compris, pour qu'une maison soit passive il faut la construire exprès pour. Les réussites architecturales sont très variables.

Et puis, tu as les indécrottables qui ont envie de vivre dans de "l'ancien" voire "dans de l'historique". C'est mon cas. Vu le type de réhabilitation à la diable qu'elle a connue après un incendie, ma maison n’est pus classable (vu le traitement des plafonds et des parquets, de l'arrivée de l’électricité) . J'en profite donc pour améliorer son coefficient de passivité tout en améliorant sa restauration "dans son époque".

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par JeH Lou le Sam 6 Oct 2012 - 13:27

Benoît Montfort a écrit:Je ne sais si tu as entendu parler de "maisons passives" ?

Dans mon idée, de ce que j'ai compris en écoutant la radio, c'est l'état juste avant. Parce que dans ce que j'ai compris, pour qu'une maison soit passive il faut la construire exprès pour. Les réussites architecturales sont très variables.

Et puis, tu as les indécrottables qui ont envie de vivre dans de "l'ancien" voire "dans de l'historique". C'est mon cas. Vu le type de réhabilitation à la diable qu'elle a connue après un incendie, ma maison n’est pus classable (vu le traitement des plafonds et des parquets, de l'arrivée de l’électricité) . J'en profite donc pour améliorer son coefficient de passivité tout en améliorant sa restauration "dans son époque".


Bonjour,

j'ai participé à un événement dans les cévennes, au Vigan (R.E.E.L.: Réinventons Ensemble l'Energie et le Local), j'y ai rencontré un architecte qui en connaît un petit rayon sur les maisons passives. Il s'appelle Vincent Rabourdin. Voici un article où il répond à des questions sur l'architecture bio-climatique en réhabilitation/rénovation :
Les avantages de l'architecture bio-climatiques
Avant le chauffage généralisé dans la construction des nouveaux logements, pendant la reconstruction après guerre dans les années 50, on ne s'est plus du tout occupé de construire en tenant compte de l'implantation, le relief, l'exposition aux vents, etc ... avant, la plupart du temps, on observait ainsi l'endroit où l'on voulait construire et on bâtissait en fonction de ça, pour éviter les désagréments climatiques et les facteurs qui pouvaient aggraver l'état et le confort du logement. Même les activités humaines ou animales pouvaient devenir un élément favorable au confort : exemple de mettre les pièces où l'on dormait au dessus des étables pour profiter de la chaleur animale.
Il suffit de retrouver la logique simplement, pour rénover un bâtiment qui est déjà conçu pour palier au froid, trop forte chaleur, humidité, ... observer comment il est construit, avec quoi, et éventuellement, changer les matériaux qui ont vieillis, re-dimensionner les pièces, augmenter l'isolation avec des matériaux naturels (ex le chanvre, la paille) augmenter les parois vitrées tout en gardant l'esprit des vitrages en place (il existe du vitrage que l'on peut cacher derrière des panneaux orientables en fonction du soleil), ...
Il y a de plus en plus de vidéos, magazines, sites internet sur l'habitat bio-climatique, ou maison passive. Je n'ai pas le temps d'en faire une liste. Les auto-constructeurs offrent volontiers de parler de leurs expériences, il ne faut pas hésiter à les contacter, à se déplacer pour voir ce qu'ils ont construit.
On peut également participer ou organiser des chantiers participatifs, où les personnes qui ont un savoir faire rencontrent des personnes en demande de savoir faire, et tout en travaillant ensemble, ce qui est un réel échange, libre !!! chacun y trouve son compte ...
Bon courage pour le chantier

_________________
JeH Lou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par Benoît Montfort le Sam 6 Oct 2012 - 17:46

Super sympa ton article. Mais ma maison est déjà construite. La façade sur rue est plein sud avec des tilleuls devant et la façade secondaire à l'est.

Son chauffage intégré est un poele alsacien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par JeH Lou le Sam 6 Oct 2012 - 18:19

Dans la prise en compte d'apports énergétiques gratuits, tel que la chaleur des rayons solaires, dans une maison passive, j'ai trouvé un article assez drôle ...
Apports solaires dans une maison bbc passive

Pour répondre concrètement à la question première, concernant une maison très particulière : très difficile de dire quoi, combien, comment faire !!! et combien ça va coûter il faut faire une étude sur place, sur les points importants qui définissent une maison passive, les comparer avec les objectifs à atteindre, ces points sont:
- le Bbiomax : qui reflète la qualité du bâti par rapport aux besoins énergétiques pour le rendre confortable, comme sa situation bio-climatique, la qualité des matériaux de construction en terme d'isolant, respirant, captant la chaleur, l'inertie du matériau, ...
- le Cmax : c'est une mesure de consommation d'énergie pour le chauffage, l'eau chaude, le refroidissement, l'éclairage, la ventilation, pompes, ... en terme d'équipements complémentaires, mesure à ne pas dépasser. Elle est de 50 kWh/m²/an d'énergie primaire (à la source, en sachant qu'en cours de route jusqu'à la production directe d'énergie dans la maison, il y a des pertes), avec une adaptation géographique en fonction des régions et de l'altitude.
- seuil de confort d'été : exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds, à ne pas dépasser.
C'est donc sur ces postes, ou équipements qu'il faudra travailler, faire des études comparatives, en fonction d'un budget et des résultats des études préliminaires faites sur le bâti et sur les équipements actuels.
Il existe des cabinets d'études certifiés qui viennent faire des mesures, avant, pendant et en fin de travaux. La maison peut alors recevoir le label BBC-effynergie, seul label actuellement reconnu pour certifier qu'une maison est passive.
Le label n'est pas encore obligatoire en rénovation (échéance 2020). Mais, par contre, les cabinets qui délivrent ce label sont équipés pour faire les études techniques afin de savoir sur quels postes il va falloir intervenir.

_________________
JeH Lou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par JeH Lou le Sam 6 Oct 2012 - 18:58

Benoît Montfort a écrit: Mais ma maison est déjà construite. La façade sur rue est plein sud avec des tilleuls devant et la façade secondaire à l'est.

Son chauffage intégré est un poele alsacien.

Bonsoir Benoît,

même si ta maison est déjà construite, tu aimerais savoir comment la rendre la moins énergivore possible, tout en gardant son architecture ancienne, c'est bien la question ?
Pour moi, il faut que tu observes comment se comporte ta maison.
Par exemple : même si elle a une façade plein sud, est-ce celle qui est la plus large ? est ce que ce sont les pièces où l'on vit le plus qui sont exposées au sud?, est ce qu'elles reçoivent bien l'ensoleillement, en terme d'éclairage (on a pas besoin d'allumer les lumières trop tôt) et en terme de chaleur ? et est ce que ce mur emmagasine la chaleur le jour et la restitue bien la nuit ? est ce que les matériaux utilisés pour le mur sont assez perspirant (laisse passer l'air mais pas l'humidité), y a-t-il une bonne ventilation ?
Ce ne sont là que le 10ème des questions à se poser, et à vérifier.
Il est bon de pouvoir prendre des mesures : faire un tableau des températures intérieures et extérieures sur une année, avec le taux d'humidité, intérieur et extérieur, faire des schémas sur les ombres portées (pas seulement les arbres, mais les maisons voisines, autres bâtiments, reliefs extérieurs) sur la maison en fonction de la saison , ...
Connaître les matériaux qui ont été utilisés pour les murs, dans son épaisseur (on fait des sondages par exemple ou lors de la démolition d'une partie d'un mur, on prélève un échantillon), repérer les fuites dans les murs ou en toiture, ou autour des fenêtres-portes.
On peut mesurer l'étanchéité d'une maison, avec un gros ventilateur installé sur une porte, soufflant l'air de l'extérieur vers l'intérieur, et on enfume (fumée de boite de nuit ou de scène) l'intérieur de la maison. On peut voir alors où se trouvent les fuites d'air à l'extérieur. Ou bien on utilise pour les fuites de chaleur, des appareils infra-rouge.
Le circuit de l'eau chaude doit être repéré, est il éloigné de la source de son chauffage ?
Le chauffage intégré ? comment est-il distribué ? avec quel matériau pour les circuits , les conduites ? Calculer combien de bois il faut pour chauffer les volumes ? on a une idée de la qualité de la production de la chaleur. Il y a des poêles qui brûlent très mal donc chauffent mal, consomme beaucoup de bois, encrasse les évacuations de la fumée ... l'emplacement du poêle est il efficace ? peut on améliorer la distribution de la chaleur, de l'air chauffé ?
Une maison (déjà construite) que l'on souhaite passive demande beaucoup d'attention, et d'observation. Cela ne veut pas dire que l'on devra y mettre un gros budget, il faut savoir d'abord d'où l'on part, sur quelles bases, et ne pas se lancer dans des travaux qui ne sont pas nécessaires et parfois contradictoires. Comme pour la ventilation. Une maison passive doit être hyper-isolée, cela veut dire que l'on crée un caisson étanche, mais il faut renouveler l'air, et le poêle aussi a besoin d'apport d'air pour aspirer les fumées. Il ne faut donc pas faire n'importe quoi. Sinon on perturbe les mécanismes naturels qui font la base d'une construction saine.
Il existe dans chaque département ce que l'on appelle des EIE (Espace Infos Energie). On peut les consulter gratuitement pour avoir des conseils, des adresses, des infos sur les aides financières, ... même en rénovation.
Il y a aussi les CAUE ( Conseil en Architecture-Urbanisme-Environnement), et aussi les ADIL (Association Départementale Information Logement) pour propriétaire ou locataire. On y rencontre des architectes, ingénieurs, professionnels du bâtiment, et c'est également gratuit.
Voilà !
Je sais pas si tu as envie de nous montrer ta maison, moi cela m'intéresse ...

_________________
JeH Lou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment rendre neutre une maison du 19èle siècle ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum